Le Trail de la Courbière

0
766

L’année 2016 marque le renouveau des courses pédestres au cœur de la Courbière. En effet après la dernière édition de la « course de la Courbière » en 2014, direction le 28 février prochain vers  la haute Ariège et le pays des cavernes avec en ligne de mire la nouvelle épreuve du calendrier Ariègeois : le trail de la Courbière.
12513967_175265729497689_84Une authentique épreuve terroir, qui comme le souligne Nicolas, le président/ organisateur « le traileur trouvera ici tous les ingrédients de sa pratique au cœur d’une variété de paysages où l’ennui ne vous guettera pas ». Nul ne doute, que côté tracé, les deux parcours nature de la Courbière : 11 et 23 km, feront découvrir une vallée et une variété de cheminements à travers plusieurs villages dans un cadre montagneux. A souligner la motivation sans faille des organisateurs qui ont bataillé dur pour débroussailler et ouvrir des sentiers perdus, rien que pour le plaisir des yeux ! Mais pour cela, il vous faudra partir à l’assaut du col du Trou, de Ventefarine, du Mount … le dépassement, le franchissement d’un obstacle pour découvrir depuis les crêtes, peut-être enneigées, un riche et superbe panorama.

12473894_175264406164488_77Enfin, au-delà des performances des nombreux sportifs attendus, au départ du petit village de Banat, le terrain de jeu de la Courbière est aussi une belle parenthèse d’hiver, qui offre aux coureurs le plaisir d’évoluer dans un cirque montagneux dominé par le Pic des Trois Seigneurs, au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises.

Allez, avec ces chemins inédits et corsés, en pleine nature, et cette équipe organisatrice jamais à court d’idées originales, on vous attend le dimanche 28 février à Banat …village ariégeois !

Attention, pour ce premier opus, seulement 250 dossards disponibles sur l’ensemble des 2 distances !

 

Crédit photos : Jean-Claude Soulère

Inscriptions ICI

Liste des Inscrits ICI

12622276_1013213208737799_4396972993896046618_oAutres photos : CLIC sur la photo

Flyer Courbière 2016

 

Crédit photo : Nicolas BAULU