A la rencontre de Christophe Jorge – Pentes et Côtes

0
678

L’organisateur interviewé : Christophe JORGE– Pentes et Côtes … à toi !
Bonjour Christophe, depuis l’automne 2015, tu es président de Courir Sympa Saverdun et aussi organisateur de « Pentes et Côtes » !
IMG_0937---web• Peux-tu tout d’abord nous présenter l’entité (Courir Sympa) support de l’événement que tu organise ?
COURIR SYMPA est tout d’abord une association et pas un club, l’état d’esprit n’est pas le même, on est avant tout une bande de copains animés par la même passion : la course. Même si nous obtenons des résultats plus que satisfaisant et que nous avons accueilli parmi nous des coureurs comme Romain ANGLADE ou Romain GUILLOT, ce n’est pas notre motivation première. Je veux faire perdurer l’esprit du départ tel qu’on pu le porter Josyan Sieurac, Didier Loze ou Patrice PINTO.
• Ta course, 100% nature et authentique autour de Saverdun, est toujours fortement plébiscitée et appréciée, quelles en sont d’après toi les raisons ?
Je pense que les coureurs sont à la recherche d’authenticité, loin de l’aspect que prennent les grandes courses toulousaines qui mettent en avant le résultat. Comme le dit si bien Pierre Lo VIGUIER habitué de Pentes et Côtes : « rien que pour la vue qu’offre le 20 km sur les Pyrénées je ne manquerai s pas cette course » il est vrai que depuis les coteaux de Brie par temps clair tu peux voir la chaîne des Pyrénées du Donezan jusqu’au Pic du Midi de Bigorre, avec une vue magnifique sur le Vallier.
• Présente-nous la manifestation sportive en quelques lignes ? Qu’est-ce que vous réservez aux concurrents pour cette 15ème édition. Quelles sont les particularités du parcours ?
Pour la Quinzième, toujours plus de plaisir, sur le parcours rien ne change, car ces parcours sont plébiscités par tous, par contre la réception avant, pendant et après va être au top. Le parcours même si il n’effraie pas les néophytes, reste exigeant avec plus de 90 % de chemin.
• L’épreuve appartient-elle à un challenge ? Si oui, lequel ?
Le challenge « les portes de l’Ariège » s’est arrêté l’année dernière, à mon plus grand regret.je n’exclue pas dans les années à venir d’autres jumelages. COURIR SYMPA est d’ailleurs en relation avec les coureurs Belges de La Roche en Ardenne, Ville jumelée avec Saverdun. Une délégation sera présente le jour de la course.
• Pourquoi t’être lancé dans l’organisation ?
Depuis mon adhésion, il y a trois ans, j’étais déjà le Trésorier de Courir Sympa, quand Sébastien a fait le Choix de prendre du recul, j’ai pris la relève.
Quel est le noyau dur de l’organisation ? Combien y a t il de bénévoles le jour de la course ?
Bien évidemment mon choix a été rendu plus facile car je repartais avec une équipe jeune et motivée, et sympathique : My-Han secrétaire, Cynthia Trésorière, Thomas très dynamique, Patrice, Patrick et Philippe . Nous pourrons compter sur une cinquantaine de bénévoles.
• Quelles sont les plus grandes difficultés rencontrées dans l’organisation d’un tel évènement ? S’il y a un point sur lequel un organisateur doit se montrer intransigeant, lequel est-ce ?
Comme dans toutes les manifestations, les difficultés sont administratives, cela tombe bien je navigue dans ce milieu, par contre ma seule intransigeance c’est la sécurité des coureurs donc j’ai personnellement veillé à sécuriser les parcours, et à me doter des moyens : sécurité civile, pompiers, docteur et maire : c’est le même Philippe Calleja, Kiné à l’arrivée pour les petits bobos.
• Selon toi, qu’est ce qui fait la réussite d’un évènement du point de vue du participant ?
Je me mets à la place du participant, ce que je suis très souvent, une bonne ambiance, un animateur qui déchire (je compte sur toi) qui n’oublie personne du premier au dernier, tous unis par la même passion.
• On dit souvent que pour être un bon organisateur, il faut ressentir les émotions des coureurs. Qu’en penses-tu ?
100 % d’accord avec toi. Tu as pu me photographier et relater mes arrivées, les émotions je ne les connais que de trop et cela va me faire bizarre de ne pas courir ce jour là sur un parcours que je fais depuis des années en parallèle de l’organisation. Être spectateur une autre vision de la course !
• Ton rêve en tant que nouvel organisateur ? Ce que tu voudrais que les gens retiennent de Pentes et Côtes 2016 ?
Je reste serein, et assez terre à terre. Si le 15 mai je peux apporter au plus grand nombre joie et plaisir, et bien je serai comblé. C’est la course Ariègeoise (et oui Saverdun c’est l’Ariège) qui reçoit le mieux.
• Quand tu n’organise pas, comment occupes-tu ton temps ? Pratiques-tu une activité sportive autre que la course à pied ?
Je m’aperçois que l’organisation prend beaucoup de temps, mais j’en garde pour ma famille, les courses, le jardinage, les champignons…….. (que les jours sont courts !!!). Je suis aussi un ancien du rugby à XV, ancien U.A.S (d’où le contact avec Josian Sieurac qui m’incitait depuis 10 ans à venir courir).
• Que penses-tu de l’inscription en ligne par rapport à l’inscription traditionnelle par bulletin papier ?
Je vis avec mon temps, l’inscription en ligne permet aux bénévoles de consacrer plus de temps à une meilleure réception sans stress. Bien sûr, je pense qu’il faut laisser aussi une place à l’inscription de dernière minute.
* Que penses-tu de l’explosion des courses nature et du trail en particulier ?
Le coureur passionné ne peut que s’en féliciter, par contre l’organisateur craint que cela ne soit qu’un effet de mode et que cela s’essouffle avec le temps.
* Souhaiterais-tu faire passer un message particuliers aux bénévoles de Pentes et Côtes, par extension, à toutes les personnes qui choisissent de donner de leur temps ?
Bien sur je n’aurai de cesse de remercier tous les Bénévoles amis et familles de Courir Sympa qui rendent possible la réalisation des Pentes et Côtes et bien évidemment au sens plus large tout les bénévoles qui contribuent à la pérennité des manifestations.
• Enfin, dernière question, vois-tu quelque chose à ajouter par rapport à ce qu’on a dit ?
Au niveau course on a fait le tour, j’espère qu’après cette quinzième édition il y en aura d’autres. Un petit rajout, nous aurons une pensée pour un ami que j’ai en commun avec le rugby et la course : Vincent Verdu, je veillerai à remettre un trophée honorifique au 1er Saverdunois sur les 2 courses .

Merci Christophe pour tes réponses ! On te souhaite tout simplement à toi et à ton équipe bonne organisation 2016 !

INSCRIPTIONS EN LIGNE ICI

56f18e4526120_flyer