A la rencontre de Sébastien FERNANDES – Trail de Montgailhard

0
639

L’organisateur interviewé : Sébastien FERNANDES –Trail de Montgailhard… à toi !

Bonjour Sébastien, à la tête de l’association Sport Nature Montgailhard, au pied du pittoresque Pain de Sucre, tu offre au calendrier Ariégeois une bien belle épreuve !
Sébastien-Fernandes* Dès la première édition, ta course, 100% trail et authentique, va rencontrer un vrai succès, quelles en sont d’après toi les raisons ?
C’était un tout nouveau trail dans le département donc la curiosité des coureurs et marcheurs à découvrir de nouveaux sentiers très certainement ! Mais, aussi une grosse implication de notre part dans les moyens de communication actuel comme les réseaux sociaux.
* Présente-nous la manifestation sportive du 5 juin en quelques lignes ? Qu’en est-il des différents parcours proposés ?
Pour la deuxième édition nous avons décidé de faire deux parcours. Un trail de 18Km et une course nature de 8Km accessible à un plus grand nombre.
Le parcours du 18Km lui diffère un peu de celui de l’année précédente. Nous avons sur nos sentiers des oiseaux protégés qui nichent sur la descente de l’ancien parcours. Nous avons dus nous adapter. Le paysage n’en est que plus beau.
La randonnée reste inchangée, vu le succès de la première édition. Il y aura cependant une surprise sur le parcours. Comme l’année dernière des membres de l’association accompagnerons les marcheurs.
* Pourquoi t’être lancé dans l’organisation ?
Au départ, le Pech et le Pain de sucre était nos terrains d’entrainement, puis nous nous sommes dit qu’il serait bon d’en faire profiter un maximum de personnes. Alors, l’organisation d’un trail nous a semblé être une évidence.
* Tout le monde s’accorde à dire qu’un dirigeant doit être novateur, voire visionnaire, surtout avec autant de concurrence. Toi et ton équipe, qu’est-ce que vous réservez aux concurrents pour la prochaine édition ?
Il est vrai que l’on doit toujours apporter une touche supplémentaire d’innovation afin de satisfaire au mieux les coureurs. Cette année nous réservons au traileurs du 18km une difficulté au Km4, aussi, même lors des reconnaissances nous ne l’avons pas dévoilé.
Les coureurs du 8Km ne seront pas déçus malgré le faible dénivelé. Ils auront quand même le pain de sucre à gravir. D’autres part nous ne voyons pas les organisateurs des autres courses du département comme des concurrents, bien au contraire se sont eux qui nous ont inspirés au travers des différentes épreuves que l’on à pu faire.
* Combien y a t il de bénévoles le jour de la course ?17906_10205231333656846_3528029354536972258_n
Nous avons soixante-dix bénévoles.
* Ici mettre en valeur le territoire est essentiel, de même que le patrimoine et le respect de l’environnement. Pourquoi et quelles sont les actions mises en place dans ce but ?
Pour nous patrimoine et respect de l’environnement font partie de notre trail comme dit plus haut nous avons changé le parcours du 18Km pour des oiseaux protégés et nous utilisons de la rubalise biodégradable sur les parcours.
* D’après toi, qu’est ce qui est le plus important quand on organise une course ? Quel est le point le plus compliqué à gérer ?
La sécurité bien sur mais aussi le choix du tracé. Le plus difficile à gérer c’est la gestion du stress d’avant course.
* S’il y a un point sur lequel un organisateur doit se montrer intransigeant, lequel est-ce ?
Respect du règlement et sécurité pour tous.
* Ta plus grande satisfaction en tant que jeune organisateur ? Ta plus grosse déception ?
D’avoir réussi notre première édition. J’ai eu de la chance d’être bien entouré donc aucune déception.
* Ta pire frayeur ? Ton meilleur souvenir ?                                                                                            Pas de frayeur si ce n’est un temps menaçant. Pour ce qui est de notre meilleur souvenir, sans aucun doute la convivialité de la manifestation et la fête d’après course. C’est d’ailleurs ce que nous recherchons avant tout. UN ESPRIT FESTIF.

* Selon toi, qu’est ce qui fait la réussite d’un évènement du point de vue du participant ?                         Le parcours, le paysage, la convivialité, la gentillesse des bénévoles. En somme et avant tout l’humain.
* On dit souvent que pour être un bon organisateur, il faut ressentir les émotions des coureurs. Tu es aussi coureur, qu’en penses-tu ?
Il est vrai qu’être coureur peut s’avérer un plus pour organisé ; mais il est vrai aussi que l’on peut être un bon organisateur sans être coureur. Dans les deux cas c’est la passion et l’aide des bénévoles qui sont la clé de la réussite.
* Aussi, quels conseils donnerais-tu aux personnes qui aimeraient courir ton épreuve ?
Pour le tracé du 18Km il vaut mieux avoir fait quelques sorties au vue du parcours qui les attends. Le 8Km est accessible à tous. Mais surtout rester boire le verre de l’amitié.

10982694_10204698769978281_8231086960102994237_n
* Que penses-tu de l’inscription en ligne par rapport à l’inscription traditionnelle par bulletin papier ?
Cela facilite l’organisation et les coureurs n’ont pas besoins de courir après un flyer et puisque nous parlions d’environnement dans une question précédente cela évite d’utiliser du papier.
* Quand tu n’organise pas, comment occupes-tu ton temps ? Pratiques-tu une activité sportive ?
Je suis pas mal occupé dans d’autres associations. Je pratique la course à pied et du hand-ball.
* Ce que tu voudrais que les gens retiennent de la prochaine édition ?
La joie d’être ensemble.
* Enfin, dernière question, quel est ton rêve en tant que jeune organisateur ?
Il à déjà était réalisé en organisant la première édition.

Merci pour tes réponses, ton humble regard d’organisateur et…
bon partage de ta passion !

 

13082736_1792258027660692_5544488065150147820_n