A la rencontre de Thierry Portet – Trail des Crêtes

0
684

L’organisateur interviewé : Thierry PORTET – Trail des Crêtes … à toi !

Bonjour Thierry, homme de terrain, tu co-organise plusieurs épreuves sportives par an, d’ailleurs on pourrait te qualifier de Sérial-Organisateur ! Parmi ces différentes courses, l’emblématique Trail des Crêtes !

Thierry Portet -Photo midinews 2* Ta course, 100% trail/montagne et authentique, est depuis 2015 fortement plébiscitée et appréciée, quelles en sont d’après toi les raisons ?
A mon humble avis plusieurs raisons la physionomie du tracé du 52km, les 3 distances et la course enfants (famille) et la proximité des parcours qui s’ouvrent sur la haute montagne.
* Présente-nous la manifestation sportive en quelques lignes ? Qu’en est-il des différents parcours proposés ?
4 parcours dont une course enfant donc ouvert au maximum des membres d’une famille. Les différentes difficultés ainsi que les très beaux paysages traversés, la haute montagne aussi.

* Pourquoi avoir créé cette course ?
Au tout début 2009 pour créer un événement sportif sur une station (les Monts d’Olmes) et ensuite rapprocher deux pays (Foix et Olmes via le massif de Tabe).
* Quel est le noyau dur de l’organisation ?
Il est composé d’une vingtaine d’amoureux de la course à pied en montagne et de l’Ariège en général.
* Combien y a t il de bénévoles le jour de la course ?
Selon les années nous fluctuons entre 90 et 120 bénévoles, ce qui est considérable pour un trail de montagne.
* Ici mettre en valeur le territoire est essentiel, de même que le respect de l’environnement. Pourquoi et quelles sont les actions mises en place dans ce but ?
C’est certainement au travers de ce genre d’évènement sportif que nous ferons connaitre notre très beau département, dans ce but des actions de promotions avec des prestataires professionnels sont mises en place mais aussi l’aide d’institutionnels comme le Parc Naturel Régional dans lequel la commune de St Paul de Jarrat a adhéré pour la mise en œuvre d’action en faveur de l’environnement.
* Quelles sont les plus grandes difficultés rencontrées dans l’organisation d’un tel évènement ? Quel est le point le plus compliqué à gérer ?
Comme toute organisation de ce type, la difficulté est d’abord financière, la gestion par des bénévoles trouve ses limites. Mais il n’en demeure pas moins que le mélange avec des professionnels est obligatoire pour passer un cap. Le point le plus complexe est bien évidement de gérer la sécurité sur 52km et 4 courses.
* Que penses-tu de l’inscription en ligne par rapport à l’inscription traditionnelle par bulletin papier ?
Pour nous autres organisateurs cela nous simplifie la vie et la gestion des courses, néanmoins, il reste encore beaucoup de coureurs s’inscrivant le jour même par papier, un rythme à prendre.
* Ta plus grande satisfaction en tant qu’organisateur ? Ta plus grosse déception ?
Le nombre de coureurs qui augmente et surtout leur sourire à l’arrivée de chacune des courses. Ma plus grosse déception en fait n’en n’est pas une, c’est tout simplement que la météo ne soit pas au RDV, mais cela nous n’y pouvons rien !
* Ta pire frayeur ? Ton meilleur souvenir ?
A cause de la météo, lors de la 1ère édition un coureur a bien failli passer la nuit dehors …il sera retrouvé par d’autres coureurs qui d’ailleurs aujourd’hui font parti de l’organisation. Mon meilleur souvenir date de 2013 quand à notre grande surprise nous avions atteint sans nous en rendre vraiment compte la barre des 550 coureurs.
* S’il y a un point sur lequel un organisateur doit se montrer intransigeant, lequel est-ce ?
Bien évidement la sécurité car si l’on est déficient à ce niveau malheureusement la course ne sera jamais pérenne.
* Selon toi, qu’est ce qui fait la réussite d’un évènement du point de vue du participant ?
Le coureur doit se sentir presque chez lui quand il arrive sur le lieu de la course, cela implique une très bonne ambiance de la part de l’équipe des bénévoles pour justement faire passer un message de bien être dans le partage de cette passion.
* Quels conseils donnerais-tu à un organisateur de course pour que son évènement soit une réussite ?
Je ne suis pas de ceux qui sont censé donner des leçons cela est bien trop complexe, mais cependant il faut laisser parler son cœur et sa volonté de bien faire et surtout transmettre sa passion et son envie.
* Aussi, quels conseils donnerais-tu aux personnes qui aimeraient courir ton épreuve ?
Qu’ils soient préparés en fonction de la distance choisie, ne pas vouloir se dépasser inutilement car la montagne reste très difficile.Thierry Portet -Photo midinews
* Ton rêve en tant qu’organisateur ?
Pour qu’au travers du Trail des Crêtes notre beau département soit reconnu au niveau national et pourquoi pas international !
* Quand tu n’organise pas, comment occupes-tu ton temps ? Pratiques-tu une activité sportive?
Ne pouvant plus trop courir depuis 1994 date de ma dernière participation au Défi Vert, je me suis mis au VTT et à la route, magnifiques activités ou l’on retrouve la volonté de se dépasser. La montagne restant bien sûr mon exutoire.
* Ce que tu voudrais que les gens retiennent du Trail des Crêtes ?
Une course de montagne autour d’un parcours mythique avec de somptueux points de vue.
* Enfin, dernière question, vois-tu quelque chose à ajouter par rapport à ce qu’on a dit ?
Comme tu l’as dit en début d’interview, je m’occupe de plusieurs épreuves sportives et je souhaite que nous puissions faire de notre beau département de l’Ariège un stade naturel à ciel ouvert pour tous « les traileurs du monde » et pour tous les sportifs amoureux de la nature.

Merci pour tes réponses, ton enthousiasme et bonne organisation en 2016 !